Mes favoris

Greylag geese

Un troupeau d'oies cendrées virevoltant, des appels délirants qui s'élèvent et qui retombent dans le vent tandis qu'elles piquent vers un lac pour y passer la nuit, constituent un des plus beaux spectacles que vous offre la vie sauvage durant l'hiver écossais.

Ce qu'il faut chercher

Si l'on excepte les cygnes, l'oie cendrée est la plus grande espèce de gibier d'eau qui peut être vue en Ecosse. L'adulte arbore un bec orange. En vol, la large bande de plumes grises sur l'avant des ailes (qui a donné son nom à l'oiseau) est très visible. Les appels de l'oie cendrée, comme ceux des oies en élevage, sont bruyants et saccadés.

En savoir plus

Hormis les dizaines de milliers d'oies cendrées qui viennent ici en provenance d'Islande en automne et en hiver, l'Ecosse compte une petite population locale d'oies cendrées qui s'y reproduisent. Ces oiseaux reproducteurs sont présents en tout petit nombre dans le Caithness, le Sutherland, le Wester Ross et les Hébrides.

Quand et où les observer

Les lacs et les estuaires riches en nourriture sont les endroits où les oies cendrées aiment loger de fin septembre à mi-avril. Pendant la journée, les oies cendrées volent généralement vers les champs de chaume des fermes, puis retournent au lac au moment du crépuscule pour y dormir. Pour éviter de déranger les oiseaux, essayez de vous installer dans un endroit caché d'où vous pourrez les observer vers la fin de l'après-midi, avant que la harde ne commence à rentrer.

Points chauds

La plupart des meilleurs endroits pour observer les oies cendrées en hivernage se trouvent à l'est, au Loch of Skene dans l'Aberdeenshire, sur la côte de l'estuaire de la Moray. En été, cherchez de plus petits groupes dans des lieux comme le Loch Druidibeg sur South Uist et autour de Benbecula et North Uist.