Mes favoris

Oies à bec court (rspb-images.com)

Si vous apercevez troupeau après troupeau d'oies grises volant en formation en "V" au-dessus de la Basse-Ecosse de l'est ou de l'estuaire de la Solway en hiver, il y a fort à parier que vous regardez quelques-unes des dizaines de milliers d'oies à bec court qui viennent en Ecosse entre septembre et avril.

Ce qu'il faut chercher

Both pink-footed geese (aka ‘pinkfeet’) and greylag geese like to flock. See a solitary bird, and it will probably be calling and flying in search of others. To tell pinkfeet from greylags, look for the pinkfoot’s dark head and fairly short, pink bill; (despite the name, the feet aren’t a great clue to ID).

En savoir plus

Comme les méthodes d'agriculture ont changé, de plus vastes champs et davantage de cultures de céréales semées dès l'hiver, les oies à bec court ont également modifié leur comportement hivernal. Dans le passé, elles logeaient principalement sur des plaines boueuses et des bancs de sable dans les estuaires. Dorénavant, elles choisissent également des lacs retirés dans les terres et des réservoirs, à peu de distance en vol du type de champs où elles aiment paître.

Quand et où les observer

Les oies à bec court arrivent en Ecosse en provenance d'Islande à partir de mi-septembre. Octobre et novembre sont souvent les mois les plus intenses pour de très larges rassemblements (15 000 ou plus individus au même endroit). Pour les voir à loisir, cachez-vous bien ou rendez-vous dans un centre d'accueil des visiteurs avec vue sur un grand site où elles logent.

Points chauds

Les réserves de Loch of Strathbeg, le Bassin de Montrose et le Loch Leven sont tous des lieux possédant de confortables points d'observation donnant sur d'immenses colonies d'oies. Caerlaverock compte un nombre plus modeste d'oies à bec court, mais offre d'excellentes facilités d'observation du gibier d'eau.