Mes favoris

Lagopède d’Ecosse (rspb-images.com)

Tout comme la plante aux petites fleurs violettes qui constituent son logis, le lagopède d'Ecosse est le symbole des landes à bruyère écossaises. Une bonne administration pour accroître le nombre des tétras destinés à la chasse depuis la fin des années 1800 ont fait des landes écossaises un lieu suscitant l'intérêt du monde entier pour cet oiseau, prisé aussi bien par les parties de chasse et que par les passionnés d'oiseaux.

Ce qu'il faut chercher

Les coqs de bruyère aiment garder un oeil sur leur morceau de landes juché sur un point élevé : une touffe d'herbe ou une pierre. Alors cherchez le lagopède qui vous cherche - un oiseau roux de la taille d'une poule avec un cou assez long et un bec court. Lorsque la parure des mâles pour la saison des amours est complète, ils arborent des caroncules rouge vif au-dessus de chaque oeil.

En savoir plus

Aucun autre oiseau dans le monde ne tire autant profit de la bruyère. Un lagopède s'en nourrit, s'y abrite, y niche et élève ses oisillons et tout au long de sa vie ne s'éloigne jamais bien loin de son foyer de bruyères. Les effets de patchwork sur les landes à tétras montrent où un brûlage volontaire a été effectué pour aider la bruyère à pousser afin de procurer nourriture et couvert pour les coqs de bruyère.

Quand et où les observer

Les lagopèdes d'Ecosse sont présents toute l'année. Au printemps, écoutez les appels des coqs faisant de courtes envolées. Les tourbières dans le Deeside et les Borders sont d'excellentes zones d'habitat pour les coqs de bruyère. Mais cherchez dans de nombreux autres endroits à apercevoir le caractéristique effet de patchwork des landes à coqs de bruyère.

Pour de plus amples renseignements, consultez la page lagopède des saules sur le site RSPB