Mes favoris

Shetland Islands - Page d'accueil

Meilleures faune & flore

Pensez aux Shetland comme au pays des oiseaux de mer. C'est indiscutablement le meilleur endroit en Europe pour la large variété d'oiseaux de mer qui se rassemblent ici en très grand nombre. Ajoutez à cela la possibilité d'observer une baleine au large, ou une loutre très présente dans cette région et de découvrir une culture qui penche tout autant du côté de la Norvège que de celui de l'Ecosse : vous avez là tous les ingrédients d'un voyage inoubliable dans les îles.

 

Cormorans huppés, macareux et fous de bassan

Il y a deux manières d'approcher les imposantes falaises de Noss. Soit vous embarquez sur un bateau-croisière d'observation de la faune au départ du port de Lerwick pour admirer la roche criblée de trous dans laquelle nichent les mouettes tridactyles, les fous de bassan et autres oiseaux de mer. Soit vous prenez le ferry de Lerwick à Bressay, vous vous rendez de l'autre côté de l'île, et prenez un des petits bateaux qui font la traversée vers Noss (de fin mai à août). Baissez-vous si un grand labbe ou un labbe parasite vous attaque en piqué quand vous montez sur la lande de laiches vers les falaises. Les macareux aux alentours des sommets sont plutôt apprivoisés, alors que vous trouverez sûrement le spectacle, le son et l'odeur de la colonie de fous de bassan épouvantables.

Baleines et oiseaux de mer

Premier point d'atterrissage pour les voyageurs aériens sur mainland aux Shetland: Sumburgh. A partir de là, la colonie d'oiseaux de mer la plus accessible dans l'archipel se trouve à seulement quelques kilomètres, à la Pointe de Sumburgh. Les Macareux se reproduisent là, ainsi que les guillemots de troïl, pingouins torda, mouettes tridactyles, cormorans huppés et fulmars boréal. Le promontoire procure une position avantageuse pour apercevoir des orques, dauphins, phoques gris et même des baleines à bosse en été.

Lac et gibier d'eau

Immédiatement au sud-ouest de Scousburgh, le Loch de Spiggie (autrefois un petit bras de mer) est l'un des meilleurs endroits des Shetland pour observer le gibier d'eau. Des centaines de cygnes chanteurs, ainsi que diverses espèces de canards, séjournent sur le lac durant l'hiver. Observez-les en vous postant sur les routes qui encadrent le lac. En été, écoutez les appels de la bécassine des marais, du courlis cendré et de l'huîtrier pie au moment de la reproduction et admirez les oiseaux de mer tels que les sternes arctiques, les mouettes tridactyles et grands labbes ("bonxies" en dialecte de Shetland) tandis qu'ils prennent un bain dans les eaux fraîches.

Océanites tempête

Être de nuit sur l'île de Mousa, en face de Sandwick, est l'un des moyens les plus originaux d'observer la faune en Grande-Bretagne. A minuit, asseyez-vous à côté des plus beaux brochs du monde ayant subsistés (broch = tour ronde fortifiée datant de l'âge de fer) tandis que les océanites tempête, qui nichent dans le broch au moment de la reproduction, volent à l'intérieur en provenance de la mer. Leurs silhouettes de chauve-souris se découpent dans la demi-lumière couleur pêche des Shetland (Simmer Dim). Les appels vibrants de ces oiseaux de mer de la taille d'une hirondelle se mèlent au ton querelleur des sternes arctiques et des mouettes au loin.

Phalarope à bec étroit

Célèbre il y a plusieurs dizaines d'années pour les harfangs des neiges qui se reproduisaient là autrefois, Fetlar est maintenant connue comme l'endroit en Ecosse où on est le plus susceptible d'apercevoir un phalarope à bec étroit. Admirez ces petits échassiers vifs, posté dans un affût à Mires of Funzie. Arpentez les landes herbues au nord de la route pour voir et écouter un étonnant mélange d'échassiers au moment de la reproduction, dont le courlis corlieu et le pluvier doré, ainsi que des labbes parasites et des grands labbes (bonxies). Si vous décidez de passer la nuit sur place, la péninsule de Lamb Hoga reçoit la visite nocturne d'océanites tempête et de puffins des Anglais (des hardes de puffins se rassemblent dans les eaux de Wick of Tresta les soirs d'été), en compagnie de macareux et de d'autres oiseaux de mer le long des falaises. Apprenez-en plus sur le patrimoine de Fetlar (humain et naturel) au centre d'information près de la plage de Houbie.

Fous de Bassan et courlis corlieus

L'île de Unst se trouve au fin fond de l'Ecosse : au point le plus au nord où l'on puisse aller. Hermaness, à la pointe nord-ouest, surplombe la toute dernière terre à Muckle Flugga et à Out Stack. Prenez un chemin balisé, à partir d'une aire de stationnement près du phare de Muckle Fugga situé sur le rivage, pour faire une promenade en boucle en passant par les falaises. Observez les courlis corlieus, et les grands labbes (bonxies) attaquant en piqué, rassemblés en une des plus grandes colonies du monde sur tourbière. Les macareux au bord des falaises ne sont pas trop farouches. Des milliers de fous de Bassan, ainsi que des guillemots de Troïl et autres oiseaux de mer nichent sur les corniches vertigineuses des falaises. 

Fair Isle

Abritant l'un des observatoires d'oiseaux les plus connus en Grande-Bretagne, et également célèbre dans le monde entier pour ses pull-overs, Fair Isle est un endroit idéal pour passer un séjour de quelques jours. Vous pourrez y accéder en bateau de la Poste qui part du sud de Mainland, Shetland ou en avion de Tingwall. Un mur de pierre - le Hill Dyke (qui mérite votre attention au printemps et en automne au cas où un oiseau migrateur d'une espèce rare vienne s'y percher) - divise la partie nord de l'île couverte de bruyères et la partie sud plus fertile. Admirez-y les végétaux tels que les orchidées et les scilles printanières et prenez le temps de vous promener le long des falaises pour apercevoir d'immenses colonies d'oiseaux de mer. Macareux, fulmars boréal et guillemots de Troïl au moment de la reproduction sont présents par dizaines de milliers.

Plantes heavy-metal

Keen of Hamar, accessible par une petite route en quittant l'A968 à l'est de Baltasound on Unst, est un des lieux les plus inattendus en Ecosse où trouver des specimens de la Flore. La roche serpentine y est là-bas chargée en métaux qui causent la mort de beaucoup de plantes. Parmi celles qui survivent à cette menace, et à la sécheresse de la colline (un paysage lunaire de zones stériles et pierreuses) figurent : la silène acaule, la sabline de norvège et la céraiste de Shetland (ou d'Edmonston). Cette morgeline aux pétales blancs, découverte en 1837 par un botaniste local, Thomas Edmonston, (quand il avait onze ans !) ne pousse qu'à Unst et nulle part ailleurs dans le monde.

Loutres et plongeons

L'appel du plongeon catmarin - ou "oie de pluie" comme il est connu ici - est l'un des sons les plus évocatifs de l'été aux Shetland. Yell, l'île la plus large de cet archipel du nord, est l'endroit où vous aurez le plus de chance d'entendre en plein le cri des oies de pluie, car la population prospère des plongeons s'y reproduit dans des piscines de tourbe et se nourrit en mer. Rendez-vous à Lumbister pour voir des plongeons et avoir la chance d'apercevoir des échassiers des marais, dont le courlis corlieu et les labbes parasites et grands labbes (bonxies). Gardez un oeil sur le littoral de Yell - excellent pour les loutres.

Île de Foula

La plus à l'ouest de toutes les îles des Shetland, et située loin de tout, Foula est comme un monde à part, que l'on peut atteindre en ferry ou en avion au départ de Tingwall. Les falaises sont immenses -semblables à celles de St Kilda - et encerclent la moitié de l'île. Parmi les oiseaux de mer nichant sur les falaises figurent le guillemot de Troïl, le pingouin torda, le macareux et le cormoran huppé ; ainsi que les océanites tempête et océanites culblanc dans les éboulis sur les pentes et des milliers de grands labbes (bonxies) dans les tourbières au milieu des terres. Randonnées guidées par des professionnels locaux organisées en été.

 

Kittiwakes, RSPB images